Les réfugiés au cœur de la réflexion

Réunion réfugiés

La réunion a permis d’affiner la réflexion sur les réfugiés.

Une vingtaine de personnes, dont 7 élus d’Arthez, Mont et Casteide-Candau, ont participé à la rencontre avec Nicole Amrouche de la CIMADE, organisée jeudi 19 mai dans la salle socioculturelle par le groupe de réflexion sur les réfugiés de la paroisse Saint-Jacques en Saubestre. Après avoir abordé la manière dont sont considérés les étrangers et les migrants, chacun a reconnu qu’il n’y avait pas de vrai et de faux réfugié : « La personne qui quitte son pays, c’est pour fuir une situation invivable ! »
Les élus des communes disent qu’ils ont été sollicités par le préfet pour proposer des logements, mais constatent qu’à ce jour ils n’ont reçu aucune demande : « Cependant, précisent-ils, nous sommes attentifs à toutes les initiatives et l’échelon de la Communauté de communes paraît pertinent pour les coordonner. »

>  Travailler ensemble

Des associations travaillent déjà sur le secteur, comme l’association Accueil des réfugiés d’Orthez, la Cimade ou l’antenne arthézienne de l’association d’aide aux Chrétiens du Moyen-Orient de Pau (tél. 05 59 67 70 92 ou 06 71 70 76 19) qui collecte matériel pour la maison et vêtements. « L’important est de chercher à travailler tous ensemble », ont affirmé les participants. Cette rencontre a donc permis d’avancer dans l’information sur cette délicate question des réfugiés.
Philippe Garcia, maire d’Arthez, a apporté sa conclusion personnelle en remerciant son père, réfugié politique espagnol, d’avoir choisi la France, « pays qui s’est construit par des couches successives d’apports migratoires ».

Pour tout renseignement complémentaire, contacter le groupe de réflexion sur les réfugiés au presbytère d’Arthez, tél. 05 59 67 70 16 ; courriel : paroisse-arthez@sfr.fr

Ce contenu a été publié dans Solidarité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *