« La commune va de l’avant »

Philippe Garcia et son équipe poursuivent avec sérénité le développement de la commune.

Le maire Philippe Garcia a proposé, lors d’un point presse lundi 10 septembre, un bilan de mi-mandat sur l’action de sa municipalité.

Et c’est un 1er magistrat globalement satisfait qui s’est réjoui du pouvoir d’attraction que manifeste Arthez-de-Béarn : « La commune va de l’avant et sa démographie augmente régulièrement. Cette attractivité est due à la présence des nombreux services offerts à la population (administration, sécurité, éducation, santé), dont la présence est exceptionnelle dans une ville de moins de 2 000 habitants. » Il rappelle le succès de la maison des services au public à la poste, le maintien de la gendarmerie qui devient « brigade de proximité », la permanence maintenue du Trésor Public.

> Vitalité de la commune

Puis il fait le détail des réalisations effectuées et en cours. La zone N’haux prend de l’ampleur : après l’installation du magasin Carrefour, un développement se profile (commerces, crèche…) ; 8 logements HLM verront le jour en 2018 et une possibilité d’extension est à l’étude ; un permis d’aménager est en cours pour un lotissement privé de 12 lots.
Autre chantier majeur : la réhabilitation de la rue Bergoué ; après l’eau, l’assainissement et le réseau pluvial (CCLO), GRDF va attaquer en octobre la rénovation du réseau de gaz, puis suivront l’enfouissement des lignes et la réfection de la chaussée. « Cette vaste opération, affirme le maire, va moderniser l’entrée Est du village en régulant la circulation et en incitant à une rénovation de l’habitat. »

> Qualité de vie

D’autres réalisations vont « favoriser la qualité de vie » : réhabilitation du Saubestre (6 appartements HLM), création d’un escalier vers le collège, installation d’une belle aire de jeux pour les plus jeunes ; et deux projets originaux : un city park près de l’espace multi-sports (2018) et la proposition d’une mutuelle santé à bas prix pour la population.

Par ailleurs, Philippe Garcia précise que la rentrée s’est parfaitement déroulée : « Tous les personnels sont en place et le Syndicat Intercommunal a réalisé 200 000 € de travaux au groupe scolaire. »

> Finances saines

Philippe Garcia est serein : « Notre situation financière est correcte avec un fonctionnement et un investissement maîtrisés, d’autant que la charge de la dette va diminuer dans les prochaines années ».

> Inquiétude et colère

Cependant deux choses l’inquiètent : d’une part, la diminution des dotations d’État (moins 145 000 € à ce jour) et la fin annoncée de la taxe d’habitation (près de 50 % des recettes du budget) dont « les modalités de compensation restent très floues ».

D’autre part, le discrédit jeté sur tous les élus par le comportement de quelques-uns. Et Philippe Garcia est très en colère : « Mes adjoints et moi-même n’avons jamais pris intégralement les indemnités auxquelles nous avions droit, pour protéger le budget communal, et nous ne sommes pas les seuls. Oui, la plupart des élus travaillent honnêtement ».

Ce contenu a été publié dans Politique, Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à « La commune va de l’avant »

  1. Mécontent dit :

    L’inquiétude et la colère de Monsieur le Maire sont si criantes de vérité. Toute la commune doit écraser une petite larme devant un tel esprit de sacrifice ou on attend un peu?

  2. Laurent dit :

    Bonjour « Mécontent »,
    J’ai bien mis votre commentaire en ligne (comme le précédent) mais ce serait mieux si vous aviez le courage de les signer : lorsqu’on critique de manière systématiquement négative, on est plus crédible si on s’identifie !
    La prochaine fois, s’il n’y pas de signature, je ne l’approuverai pas.
    Laurent Toral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *