Le maire, Philippe Garcia, a été agressé

Le maire, Philippe Garcia, a été très choqué par la violente agression dont il a été victime.

Le maire d’Arthez de Béarn, Philippe Garcia, a été violemment agressé chez lui, lundi soir, par un de ses concitoyens.

Aux alentours de 20 h, le maire et son épouse ont entendu des coups très forts contre leur porte d’entrée : un arthézien de 47 ans est entré en force, une hache à la main, en hurlant et visiblement hors de lui. L’élu s’est protégé derrière un fauteuil et a réussi, avec sang-froid, à maintenir l’agresseur hors de portée d’un coup éventuel. Pendant que son épouse parvenait à sortir et prévenait la gendarmerie, le maire entamait une discussion, plutôt tendue, avec l’intrus. Ce dernier se livrait alors à « un réquisitoire en règle et totalement excessif contre la politique communale » précise le maire. L’arrivée des gendarmes de Mourenx a permis finalement de ramener l’agresseur à la raison : celui-ci a été dans un 1er temps interné au Centre Hospitalier des Pyrénées à Pau et plainte a été déposée auprès du procureur de la République.

> Comportement inadmissible

Le maire et son épouse ont été très choqués par cette agression : « Ce fut un moment très difficile, avoue Philippe Garcia, et ce type de comportement est absolument inadmissible. J’ai peur qu’il ne découle d’une ambiance générale assez délétère, où les mécontentements s’expriment de manière toujours plus violente. La contestation est légitime mais doit se manifester selon les règles de la démocratie. »

Il évoque par ailleurs des incivilités de plus en plus nombreuses constatées dans les bâtiments publics (salle de sports, espace socioculturel, église) et ne cache pas une profonde inquiétude.

Développement complet de l’affaire dans le journal Sud-Ouest de ce jour.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Le maire, Philippe Garcia, a été agressé

  1. briaux dit :

    Espérons que ce Monsieur, qui a agressé le maire de notre village, reprenne raison et que cette situation ne se reproduise plus. Tout mon soutien moral à Phiippe et son épouse pour que cet évènement ne vienne pas troubler leur vie de tous les jours.
    Amicalement et respectueusement, Pascal Briaux.

  2. William Le Cocq dit :

    Il résume tout dans sa dernière phrase : « la contestation est légitime mais elle doit se manifester selon les règles de la démocratie ».
    On peut être en désaccord avec le maire, mais ce qui s’est passé est inadmissible. Soutien à Philippe García.

  3. Hamelin Pierre dit :

    Bonjour ,

    Élu (Conseiller Municipal à Jurançon) et dirigeant d’une entreprise associative de rénovation de l’habitat, je souhaite apporter tout mon soutien à M. Le Maire, à son équipe et à sa famille.
    Il faut tenir bon, c’est parfois difficile car effectivement la situation se tend dans nombre de relationnels.

  4. Genevieve Pedegert dit :

    Je ne peux qu’ apporter mon soutien à Philippe et Marie : restez courageux ! tenez ferme
    Amicalement

  5. colette cousin dit :

    Tout mon soutien et mon amitié à notre Maire et à son épouse pour les pénibles moments qu’ils ont traversé. Moments qu’ils mettront du temps à digérer et où seul le temps pourra progressivement les aider à oublier selon une expérience similaire.

  6. Jean-Michel Cabanes dit :

    Mes pensées les plus affectueuses depuis Santiago du Chili pour mon ami Philippe et son épouse.
    Mon soutien le plus determiné á notre maire, le maire de tous les Arthéziens est-il bon de rappeler, dans cette épreuve qui touche ainsi toute notre communauté de vie.

    Après un tel événement, Philippe, ta décision de te maintenir á la tete de notre municipalité et de poursuivre le combat contre les inciivilités t’honore, ainsi que ta famille.

    Un fuerte abrazo desde la distancia,
    Jean-Michel

  7. Je tiens à apporter tout mon soutien à Monsieur le Maire et à sa femme.
    Je trouve désolant que de nos jours on puisse encore exprimer ses opinions par la violence.

  8. FRANCOIS RUBIO dit :

    Philippe, Marie je suis sûr que vous avez connu une épreuve difficile et j’espère sincèrement que vous vous en remettrez.
    Par contre, Philippe je me permets de te demander compréhension (oui le bruit est une grosse nuisance) et de retirer ta plainte, la famille de ton agresseur ne mérite pas de connaitre de discrédit vu leur investissement pour notre commune.
    Une de tes déclarassions fait part du passé de résistant de ta famille, je pense avoir connu le même passé familial et je suis sûr que ces grands hommes qui sont nos aïeux sauraient pardonner.

    je compte sur ta compréhension qui ne peut que te grandir

    François RUBIO

  9. GARCIA Philippe dit :

    Aux Arthéziens, Elus de tous bords, Autorités et autre anonymes, à vous mes amis et vous êtes nombreux, un chaleureux MERCI pour vos messages de soutien à mon épouse et moi-même. La fonction de Maire a ses exigences, ses contraintes, ses risques, parfois… : vos encouragements à poursuivre ma mission sont précieux, rassurants, indispensables et je maintiendrai donc mon engagement avec détermination, fort de votre solidarité à tous.

    Philippe GARCIA, Maire d’Arthez-de-Béarn.

  10. Jérôme C. dit :

    Tout cela est bien dramatique.
    Et je ne parle pas uniquement des fautes d’orthographes.
    Mettre un passé de résistant sur la table ça sonne triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *