Citations

« Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie. » (André Malraux)

« On peut faire beaucoup avec la haine, mais encore plus avec l’amour. » (William Shakespeare)

« Ne vous plaignez pas de vieillir, tout le monde n’a pas ce privilège. »  (Paulo Coelho)

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ».  (Martin Luther King)

L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. (Nelson Mandela)

Dieu existe parce que des dizaines de milliers puis des centaines de milliers de gens et plus encore ont cru en lui. Parce que nous ne pouvons être si nombreux à vouloir quelque chose sans que cela finisse par se produire… Si nous croyons tous en la même chose, cette chose devient vrai, et réelle. Telle est la puissance de la masse. (Maxime Chattam, Que ta volonté soit faite)

J’aime les questions et les chemins qu’elles nous font prendre. Les réponses sont sans importance, c’est arpenter le chemin qui est satisfaisant pour l’homme… être capable de dire : « J’ai avancé. » (Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck)

Les êtres qui vous émeuvent déplacent quelque chose en vous. Ils vous transforment, ils vous rendent meilleur. (Thomas B. Reverdy, Il était une ville)

– Un livre peut nous changer ? – Bien sûr, un livre peut te changer ! Et même changer ta vie. Comme un coup de foudre. Et on ne peut pas savoir quand la rencontre aura lieu. Il faut se méfier des livres, ce sont des génies endormis. (Gaël Faye, Petit pays)

Ce ne sont pas les gens à qui nous devons une obéissance aveugle. Ce sont nos convictions qu’il importe de ne jamais trahir. (Gilles Legardinier, Le Premier miracle)

Il me semble que le bien-être de mon voisin de palier est la condition sine qua non du mien. Tant qu’on nourrit cette conviction horizontale, on peut éviter les catastrophes. (Daniel Pennac, entretien à l’Obs N°2722)

Il faut arrêter d’avoir peur des ombres et accepter que le monde soit fait de teintes de gris, de lumières et de ténèbres. On ne peut pas avoir l’un sans l’autre. (Sarah McCoy, Un goût de cannelle et d’espoir)