Hommage à Barthélémy Fuma

Barthélémy Fuma, un talent prometteur fauché dans la fleur de l’âge.

Le jeune coureur cycliste Barthélémy Fuma est décédé subitement le 7 novembre dernier : il venait d’avoir 19 ans.

L’Arthézien Georges Debaig (dit Jojo), fort de son expérience d’ancien coureur, l’a accompagné pendant 4 ans, lui prodiguant ses conseils et ses encouragements. Autant dire que sa disparition cruelle l’a profondément touché, ainsi que tous les sportifs d’Arthez et de la région qui le connaissaient et l’appréciaient.
« C’était un jeune pétri de qualités, se souvient avec émotion Jojo Debaig. Il avait des facilités sportives exceptionnelles ; c’était un gamin simple, gentil, au sourire toujours rayonnant. »

> Il aimait la course

Titulaire d’un bac S, en parallèle à ses activités cyclistes, il suivait des études supérieures à Paris. Barthélémy Fuma était un passionné de vélo. Licencié dans les clubs d’Orthez, Mont-de-Marsan, Oloron puis Peyrehorade, il aimait la course et a obtenu des places d’honneur dans diverses catégories : « Il était autant rouleur que sprinter ou grimpeur, précise son coach Arthézien, et il aimait également la piste. » À côté de nombreux podiums, notamment en junior, il était devenu vice-champion des Pyrénées-Atlantiques 2018.

Le 30 mai 2019, sa carrière s’est arrêtée brutalement à Saint-Barthélémy-d’Agenais : victime des premières grosses chaleurs, il finit la course déshydraté (15e place) et est amené aux urgences de Marmande. À partir de là, s’enclenche un marathon médical passant par Bordeaux et Paris : malgré de multiples consultations et examens, aucune solution ne sera trouvée à ses problèmes cardiaques.

> Souvenir Barthélémy Fuma

Pour lui rendre hommage, Georges Debaigt organise avec le club de Peyrehorade Sports le 1er Souvenir Barthélémy Fuma le 19 avril prochain, dans son village landais de Poudenx. Cette épreuve ouverte aux catégories 2, 3, Juniors et PC, sera dotée de nombreux prix et devrait rassembler un beau plateau de cyclistes qui viendront courir en l’honneur de leur jeune ami, trop tôt disparu.

Ce contenu a été publié dans Sport, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.