Serres-Sainte-Marie – Une nouvelle école, gage d’avenir.

serres-ste-marie-ecole

Le maire Gérad Ducos et les personnalités ont coupé le ruban avec les enfants.

« L’école est un enjeu majeur pour une municipalité, a rappelé le maire Gérard Ducos, tant l’épanouissement de l’enfant conditionne l’avenir de toute collectivité. Aussi, est-ce avec une forte émotion que j’inaugure aujourd’hui ce nouveau bâtiment, si accueillant et fonctionnel. » Entouré de nombreux élus, responsables administratifs et académiques, ainsi que des enfants et de leurs parents, il a donc présenté, samedi 17 septembre, cette belle réalisation, « conçue autour de l’accessibilité, la pluridisciplinarité et la sécurité ».  L’architecte Pierre Dubedou a expliqué les choix des élus : « Nous avons conservé l’ancien bâtiment (cantine, garderie) que nous avons intégré à l’ensemble actuel (maternelle et élémentaire), une galerie périphérique assurant le lien entre tous les espaces. » À noter la présence d’un escalier hélicoïdal en bois, très original, qui a suscité l’admiration des visiteurs.

Coût total : 821.000 € (État 175.000 € ; Département 80.000 € ; dotation parlementaire 3.000 € ; emprunt 300.000 € ; fonds libres 102.000 € ; TVA 161.000). La communauté de communes Lacq-Orthez a financé la voirie et l’aménagement paysager (15.000 €) et le syndicat des 3 cantons l’eau et l’assainissement (15.000 €).

> Terreau des valeurs démocratiques

Le pari engagé avec cette réalisation a donc été gagné puisqu’un 2e poste d’enseignant a été créé lors de cette rentrée : les effectifs scolaires sont passés de 25 à 37. « Et il y a encore du potentiel, précise le maire, car pour 550 habitants, on enregistre une cinquantaine d’enfants scolarisables… et une trentaine de terrains à bâtir sont disponibles pour accueillir de nouvelles familles. »

En tout cas le directeur académique Pierre Barrière, l’inspectrice Mireille Dubois-Bégué, la secrétaire générale de la préfecture Marie Aubert, le président de la CCLO Jacques Cassiau-Haurie, les conseillers départementaux Bernard Dupont et Fabienne Costedoat-Diu, le conseiller régional Patrice Laurent, le sénateur et président du conseil départemental Jean-Jacques Lasserre et le député David Habib ont été unanimes : « Cette belle réalisation contribue au maintien de la population, confirme l’importance de l’éducation terreau des valeurs civiques et démocratiques et manifeste la confiance dans la jeunesse et l’avenir en contribuant à construire les adultes de demain. »

  • On a remarqué aussi la présence d’Henri IV et des deux véhicules affrétés par le Comité départemental du tourisme, représentant le Béarn dans la caravane du Tour de France et sur l’étape française de la Vuelta.

Ce contenu a été publié dans École publique, Éducation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *