Apprendre à gérer la maltraitance envers les personnes âgées et/ou handicapées

colloque-maltraitance

Le Dr Guillaumot (au centre) et les responsables d’Alma 64, accueillis par Philippe Garcia et Vidiane Le Régent.

L’association ALMA 64 (Allô Maltraitance des personnes âgées et/ou handicapées), affiliée à la Fédération 3977 contre la maltraitance, a tenu son colloque départemental, jeudi 17 novembre, à l’Espace socioculturel. Il a réuni une centaine de professionnels et bénévoles, désireux de réfléchir ensemble aux moyens de faire face à ces situations délicates et douloureuses. Le maire, Philippe Garcia, a accueilli les participants : « Votre rôle est capital dans l’accompagnement de nos aînés et il faut que les élus mettent des moyens suffisants dans la prise en charge de la dépendance. Un Contrat Local de Santé (CLS) est ainsi mis en place à l’échelle du Pays Lacq Orthez Béarn des Gaves, afin de prévenir le manque de médecins et d’améliorer les politiques de soins et d’accompagnement médico-social. »

> Travailler ensemble

Le Docteur Philippe Guillaumot, président de l’association, psychiatre et thérapeute familial, a ensuite ouvert le colloque : « Notre travail est pluridisciplinaire. Il recouvre les champs de l’aide, du soin et du judiciaire : d’où l’importance de travailler ensemble, de faire cohabiter les visions, de s’enrichir d’opinions multiples. ». Vidiane Le Régent, bénévole formatrice à l’association, précise : « Nous devons veiller à travailler avec les familles partenaires car la recette c’est de ne pas rester seul. Il faut discuter et partager, pour construire des réponses sur mesure, souvent en tâtonnant. » La maltraitance revêt des facettes diverses : surtout psychologique (30%) ou physique (20%), mais aussi financière ou liée à des négligences, voire des soins inappropriés, essentiellement dans le cadre familial, mais aussi institutionnel.

> Réflexion permanente

« Même si dans la majorité des cas tout se passe bien, souligne le Dr Guillaumot, quand on est confronté à la maltraitance, on n’est pas préparé : on se sent démuni, vulnérabilisé, impuissant. » Pour la vice-présidente Nicole Tercq, « ce colloque aura permis, à partir de situations réelles ou virtuelles, à domicile ou en Ehpad, de partager des expériences, d’ouvrir des horizons sur des pratiques collaboratives, de créer des espaces de sécurité et de confiance ». La réflexion est en effet permanente, tant le problème est délicat et complexe.

> Appel aux bénévoles

ALMA 64 fait appel aux bénévoles qu’elle s’engage à former et a ouvert un lieu d’accueil pour permettre le dialogue direct et une aide aux professionnels en difficulté.
Téléphone : 05 59 02 47 84
Courriel : alma-64@orange.fr
Courrier : Alma 64, BP 90502, 64010 Pau Cedex.

Ce contenu a été publié dans Santé, Social, Solidarité, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *