Enchantement musical à la chapelle de Caubin

Les trois interprètes ont offert une magnifique prestation.

La chapelle de Caubin a vécu, jeudi 3 août, une soirée musicale exceptionnelle à l’occasion du 7e festival des Partitions Bucoliques. Preuve de l’attrait du lieu, à l’acoustique merveilleuse et au charme enchanteur, 120 spectateurs se pressaient dans la chapelle : « C’était complet depuis 3 jours, s’est félicitée la directrice de l’office de tourisme Cœur de Béarn Delphine Vallart ; Caubin a vraiment une place prépondérante dans ce festival. »

Le maire Philippe Garcia s’est lui aussi réjoui de ce succès : « Cela vient confirmer le souhait de la municipalité de programmer 2 concerts à Arthez de Béarn l’an prochain. Ce type d’animation de qualité ne peut que valoriser l’image de notre village. »

> Virtuosité et complicité

Quant au concert lui-même, il a été de très haut niveau. L’ensemble Musikantrion, composé de Gilles Rupert au violon, Jana Carrère-Dostrasilova au piano et Annabelle Lecocq Messina au violoncelle, a séduit par sa virtuosité, sa complicité et sa simplicité dans l’art de partager ce beau moment musical avec les spectateurs.

Le programme, original et rafraîchissant, était centré autour de trois œuvres : Trio en sol mineur de Smetana, Café Music de Schœenfield et les Quatre saisons de Piazzolla. Au final, une étonnante soirée enchantée, comme sait en offrir la superbe chapelle de Caubin.

Ce contenu a été publié dans Loisirs, Musique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.