Les conseillers départementaux rendent compte

Les conseillers départementaux ont proposé leur bilan à mi-mandat.

Fabienne Costedoat-Diu et Bernard Dupont ont invité les élus et la population à une réunion bilan de mi-mandat, jeudi 7 juin à la salle des fêtes de Lacq, en présence du président Jean-Jacques Lasserre.

Après le mot d’accueil du maire Didier Rey, les conseillers départementaux ont développé, avec le concours de directeurs de services, les actions menées depuis trois ans sur le canton d’Artix et Pays de Soubestre. « Notre objectif essentiel est d’accompagner les acteurs du territoire et l’ensemble de la population en apportant des réponses ciblées, ont-ils souligné. »

Au fil des dossiers évoqués, on note le développement de l’alimentation bio dans les cantines des 3 collèges (Artix, Arthez de Béarn et Arzacq) ; l’accompagnement social personnalisé concernant l’aide scolaire, le conseil départemental des collégiens, la formation par alternance, les microcrédits. Mais c’est l’école de la 2e chance ouverte à Mourenx qui a particulièrement intéressé l’assemblée.

> Gardes de nuit

Par ailleurs, le thème de la santé a dominé une grande partie des débats : le sport-santé se développe, en direction des jeunes dans la lutte contre l’obésité avec le projet transfrontalier « Aneto », et des activités physiques sont proposées aux seniors. La création d’une résidence autonomie a été validée à Mazerolles.

Mais le projet phare est, avec la création du Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale, la mise en place dans le canton du service itinérant de surveillance de nuit qui emploie 4 aide-soignants et profite à 20 personnes. « C’est une réalisation pilote dont nous sommes très fiers, ont précisé les conseillers. »

Ont été expliqués ensuite l’accompagnement des communes avec un guide d’ingénierie aidant au montage des dossiers, le dispositif d’appels à projets pour les services à la population, les réalisations de voirie (ponts et routes à Morlanne, Hagétaubin, Arnos), les opérations de sécurité (radars pédagogiques, coussins berlinois, boviducs), les aides aux agriculteurs (installation, productions de qualité), la valorisation du patrimoine avec la restauration du Château de Morlanne.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *