La mondialisation ne séduit pas

La Ronde des Savoirs a poursuivi son cycle ambitieux de conférences avec Louis Mélennec.

La conférence ambitieuse proposée par la Ronde des Savoirs en Béarn, mardi 7 août, sur le thème de la mondialisation, s’est déroulée en petit comité.

L’orateur Louis Mélennec avait autrement attiré le public, il y a trois ans, sur le thème plus porteur, il faut bien le dire, de l’Histoire du Béarn. Cette désaffection n’a pas empêché le fougueux médecin, universitaire et juriste Breton d’exprimer avec véhémence et conviction tout le mal qu’il pensait de la mondialisation telle qu’elle est menée actuellement, « avec son cortège d’inégalités économiques, de destruction des ressources planétaires et d’affrontement des civilisations ».

Autant dire que les conclusions de Louis Mélennec sont plutôt pessimistes, même s’il reconnaît à la mondialisation quelques avantages en termes de circulation, d’échanges culturels et d’ouverture au monde.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Culture, Économie, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *