La rue Bergoué rénovée pour Noël

Le chantier de rénovation de la voirie débutera lundi 26 août et s’étendra sur 4 mois.

C’est un cadeau de Noël qui sera vivement apprécié par les riverains et tous ceux qui empruntent la rue Bergoué : le réaménagement de cette artère importante, principale voie d’entrée Est du village, devrait enfin s’achever à la fin de l’année, comme les élus de la commune (Philippe Garcia, maire), de la communauté de communes (Francis Layus, vice-président délégué à la voirie) et du département (Fabienne Costedoat-Diu, conseillère départementale) l’ont annoncé lors d’une réunion publique mardi 30 juillet.

Commencé voici plus de trois ans, ce chantier s’est avéré « très complexe, tant au plan technique que financier », précise Philippe Garcia. Il souligne également les difficultés liées à la configuration de la commune, « village rue ne permettant pas des déviations routières aisées ».

Le technicien de la CCLO chargé de la voirie, Jean-Paul Grinet, assisté du responsable des infrastructures Marc Rivière, a d’abord fait le point sur les travaux : aujourd’hui, restent à réaliser les branchements téléphoniques (retards regrettables dus à l’entreprise Orange) et la voirie.

> Comportement des automobilistes

Il a ensuite présenté la rue de Bergoué finie, telle qu’elle apparaîtra après les travaux réalisés par l’entreprise Rey-Betbeder, représentée par son chef de chantier Gilles Larricq. En résumé, du croisement de la route de Castillon jusqu’au garage Renault, une voie rétrécie avec trottoir ; et jusqu’à la place du Palais, un espace partagé (voitures, deux-roues, piétons) ralenti par des écluses.

La discussion qui a suivi a porté essentiellement sur la sécurité et les moyens de réduire la vitesse, problèmes très sensibles aux yeux de la quarantaine de riverains présents. Rappelons à ce sujet qu’un diagnostic de 2017 a comptabilisé un passage de 2 447 voitures par jour et 450 poids lourds par semaine. Les propos des responsables sont clairs : « Tout sera fait pour renforcer la sécurité mais, malgré les infrastructures et les sanctions (limitation 30 km/h), il faudra compter surtout sur le comportement des automobilistes ».

> Le chantier en détail

Rénovation des conduites et branchements d’eau potable, séparation des eaux usées et bassin de rétention par le Syndicat des Trois Cantons et la CCLO (312 000 €) ; rénovation du réseau gaz par GRDF (208 000 €) ; enfouissement des réseaux électrique et téléphonique par le SDEPA, la commune et Orange (321 000 €) ; éclairage public par la CCLO (120 000 €) ; aménagement voirie par la CCLO et le Département (270 000 €). Coût total 1 251 000 €.

> Route de Caubin

Dans le prolongement de la rue Bergoué, la route de Caubin va bénéficier également de deux écluses destinées à faire ralentir les véhicules : cet équipement sera réalisé à l’automne par le Conseil départemental.

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La rue Bergoué rénovée pour Noël

  1. de André DARRACQ dit :

    Bonjour

    Plaisir d’accuser réception du compte-rendu de cette nouvelle réunion d’information mise en place par ses divers intervenants, une démarche qui répondait utilement à la demande d’habitants, directement concernés.
    Utile d’insister sur ce chantier que l’on peut légitimement qualifié d’important pour une commune de 1900 habitants, eu égard, à la diversité et à la complexité des divers travaux à réaliser mais aussi, au montant de son coût financier qui dépasse aujourd’hui, faut-il le rappeler, le million d’euros.
    Des travaux qui ont, bien naturellement, occasionné une gêne certaine mais qui devraient se terminer, comme indiqué, en cette fin d’année, avec pour récompense, une réalisation à de nouvelles fonctionnalités, sans oublier l’aspect sécurité routière en grande partie résolu, objet d’une légitime inquiétude, partagée par de nombreux riverains.
    Souhait enfin de voir le revêtement enrobé de la chaussée enfin réalisé, tout en soulignant l’effort financier opéré notamment par le Conseil Départemental et ce, dans une période de restrictions budgétaires.
    Une belle opération qui inscrit notre village dans la modernité.

  2. Daniel RECLUS (Adjoint au Maire d'Arthez de Bearn) dit :

    Complément par rapport au financement et la réalisation du projet:
    Le plus gros contributeur financier est bien le « Bloc communal » (CCLO et Commune), viennent ensuite Gaz de France, Le SDEPA (électrification Basse tension), le Syndicat des trois cantons pour eau potable et assainissement puis le Conseil Départemental sur la partie sécurisation et voirie roulante.
    L’ensemble du projet est coordonné par les équipes techniques de la CCLO.
    Comme signalé par Mr André Darracq, ce projet nécessaire et utile pour les Arthéziens est réalisé dans un contexte financier compliqué avec les restrictions budgétaires imposées à toutes les collectivités.
    Remerciements de la municipalité aux Arthéziens pour leur compréhension ainsi qu’ aux divers gestionnaires de réseaux (entreprises incluses) pour leur inter-collaborations positives avec un point particulier à l’assistance technique de la CCLO

  3. Costedoat diu dit :

    Merci MR André Darracq . Votre commentaire révèle une bonne connaissance du fonctionnement des collectivités .
    En réponse à MR Reclus , je souhaite, en tant que conseillère départementale, apporter les précisions suivantes et les éléments chiffrés pour que les Artheziens aient un réelle vision du financement de ces travaux

    Travaux d’assainissement, montant total: 167 774.04. € TTC

    Part CCLO: 117 367.44€
    Part conseil départemental: 42 005.50€ HT

    Estimation des travaux d’aménagement à exécuter : montant total : 251 466.0€ TTC
    Part CCLO :96 335.80 TTC
    Part CD: 129 258.50€ HT

    Le montant global de la participation du département pour les deux opérations s.élèverait à 171 264.00 HT sur un montant global de 349 000 HT.

    Soit une participation de près de 50%

    La partie sécurisation n’est pas inclue dans ce budget, ces travaux sont prélevés dans une enveloppe attribuée annuellement aux deux conseillers départementaux pour leur canton. Ce sont les Osni ( opérations de sécurité non individualisés) .

    Cela a permis de réaliser la sécurisation du passage piéton de la place du Palais et permettra au mois de septembre d’effectuer des travaux à l’entrée du village côté Caubin.
    Le Conseil Départemental dans ses missions de solidarité territoriale investit pour la sécurité , les équipements et le bien être de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.