Graines de philosophes au Collège Corisande d’Andoins

Les jeunes collégiens apprennent à réfléchir, à s’exprimer et à s’écouter.

L’opération pédagogique « Graines de Philo », entreprise l’an dernier au collège Corisande d’Andoins, se poursuit cette année toujours en collaboration avec les Francas, grâce à un financement conjoint du Conseil départemental et de l’établissement.

« Développé sur 7 séances de janvier à mai, précise la principale Irène Panitskas, cette action pédagogique appréciée des collégiens s’est concrétisée l’an dernier par un florilège écrit des pensées exprimées par les jeunes. »

Anne Halley-Des-Fontaines, coordinatrice pédagogique des Francas 64, dirige donc ces ateliers ouverts aux élèves de 5e. « La réflexion se fait en petits groupes de demi-classes, autour de thèmes choisis par les enfants, explique l’animatrice. Nous avons débuté par la question : Faut-il être normal ? Pour la 2e séance, lundi 20 janvier, nous discutons sur le harcèlement. » La principale précise à ce sujet que ce thème est un fil rouge de réflexion et d’action durant toute l’année scolaire au sein du collège.

> Habileté de pensée Outre la réflexion sur le fond, l’intérêt pédagogique de ces ateliers réside dans l’apprentissage de l’échange et de l’écoute : la circulation d’un « bâton de parole » permet à chacun de parler à son tour et d’écouter l’autre, sans se moquer de ce qu’il peut dire.

Par ailleurs, chaque collégien choisit une « habileté de pensée » qu’il se propose personnellement de travailler au cours de ces échanges : prendre la parole à voix haute, apprendre à dire ce qu’on pense, réfléchir à ses valeurs, se questionner, argumenter, etc.
La séance débute avec une histoire de harcèlement scolaire lue par l’animatrice : à partir de là, chaque enfant est amené librement à réfléchir, à réagir, à s’exprimer spontanément et la discussion s’approfondit petit à petit.

« C’est un exercice fondamental d’apprentissage de la réflexion et de l’expression, insiste la principale : les enfants abordent sérieusement des sujets qu’ils ne sont pas habitués à traiter par ailleurs. »
Et les jeunes sont séduits par cet exercice qui leur apporte un vrai enrichissement intellectuel.

Ce contenu a été publié dans Collège, Éducation, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.