Une année 2019 plutôt sereine

Lors des fêtes locales, les clubs de rugby et de basket ont été mis à l’honneur pour leurs bons résultats.

Après une année 2018 assez mouvementée, la commune a retrouvé en 2019 une sérénité bien venue, avant les échéances électorales qui vont animer les prochaines semaines.

En janvier, l’événement notable se situait sur le complexe sportif, avec les premiers championnats départementaux de cross-country organisés par Josiane Bouchaud et son club orthézien : une belle réussite malgré la pluie.

Mars et avril ont vu se dérouler deux journées décisives pour les Jeunes Sapeurs Pompiers du département qui ont passé leur Brevet National des JSP : tous l’ont obtenu. Et le 11 avril, Francisco Ortiz est revenu dans la chapelle de Caubin pour honorer avec sa guitare les 80 ans de la Retirada.

Le mois de mai a connu la 1er semaine sans écran, un défi parfaitement relevé par les écoliers de Saint-Joseph ; les anciens combattants de l’UNC ont, de leur côté, rajeuni leur équipe avec deux nouveaux responsables : Éric Leprêtre à la présidence et Emmanuel Pactat à la trésorerie. C’est également au début de ce mois qu’est décédée une figure arthézienne : Raymond Lamugue. En juin,les pompiers ont organisé pour la 1er fois dans la commune le challenge départemental Carmouze, tandis que la Scène Arthézienne a débuté brillamment sa saison théâtrale avec la pièce « Toc toc ».

> Commerce, sport et travaux

Une nouvelle association de commerçants et artisans est née en juillet, l’Art’Com’Arthézienne qui organisera un premier marché artisanal en octobre. Le mois d’août a vu se dérouler, dans d’excellentes conditions, les traditionnelles fêtes locales. Le Gruppetto arthézien a profité du mois de septembre pour effectuer une grande randonnée cycliste à travers les Pyrénées et un city stade a été installé en octobre à côté de la salle de sports.

Enfin, en décembre, dans le domaine du développement durable, se sont déroulés un apéro zéro déchet et la plantation de haies au vallon du Clamondé. Et l’année s’est terminée avec l’achèvement des travaux de la rue Bergoué, un sacré chantier qui aura duré trois ans et demi afin de doter l’Est du village d’une entrée rénovée, alliant esthétique et sécurité.

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.