La rue Bergoué a été rénovée

Élus, opérateurs et techniciens se sont réjoui de la réussite de la rénovation de la Rue Bergoué.

Lors de l’inauguration lundi 3 février de la rue Bergoué entièrement rénovée, le maire Philippe Garcia s’est réjoui de l’issue positive de ce très long chantier qui s’est échelonné sur près de 4 ans, de mai 2016 à décembre 2019 : « C’était un chantier extrêmement délicat au vu de la topographie de la commune, précisa-t-il, mais il était indispensable d’effectuer cette rénovation tant pour la sécurité des usagers et des riverains que pour la modernisation et l’esthétique de cette entrée de village. »

À ce sujet, il espère que « cette réhabilitation va inciter les riverains à rénover leurs maisons dans ce vieux quartier arthézien ». Philippe Faure, président du Syndicat de l’Eau et de l’Assainissement des 3 Cantons, s’est réjoui que ce chantier d’envergure ait pu être réalisé « en parfaite cohésion avec tous les opérateurs ». Thierry Sabalette de GRDF insista, lui, sur la satisfaction d’avoir rénové le réseau de gaz « qui pourra désormais transporter du gaz vert, issu de la méthanisation ».

> Circulation apaisée

Du côté des élus, la conseillère départementale Fabienne Costedoat revint sur la sécurité pour laquelle le département est très mobilisé : « Les chicanes qui seront bientôt terminées route de Caubin, en prolongement de la rue Bergoué, apportent une réponse intéressante à ce problème qui dépend aussi du civisme des usagers. »

Enfin, Jacques Cassiau-Haurie s’estima très satisfait de la réussite de chantier mené par la Communauté de communes de Lacq-Orthez et de « la qualité du travail effectué par les différents opérateurs, avec une mention spéciale pour l’entreprise locale Rey-betbeder ».

Les 700 m de réhabilitation ont été réalisés en 3 phases pour un coût total de 1 329 000 €, financé par la CCLO (445 k€), GRDF (208 k€), le Syndicat Départemental de l’Énergie des P-A (177 k€), le Département des P-A (170 k€), le Syndicat des Trois Cantons (165 k€) et la commune (164 k€).

La nouvelle Rue Bergoué, avec trottoirs, emprise contrainte, effet de paroi et installation d’écluses, devrait connaître désormais « une circulation apaisée, permettant de faire cohabiter les différents usagers ».

Travaux réalisés : rénovation des branchements d’eau, séparation eaux usées et pluviales, remplacement du réseau de gaz, enfouissement des réseaux d’électricité basse tension et de communication électronique, nouveau réseau d’éclairage public, aménagement routier avec trottoirs et écluses.

Présents également à l’inauguration : Barthélémy Bidegarray (président du SDEPA), Marc Rivière (Pôle aménagement de la CCLO), Jean-Paul Grinet (responsable voirie CCLO), Fabrice Bauce (agence technique Gave-Soubestre), Nicolas Vieux et Gilles Larricq (Rey-Betbeder), Florent Gil et Madeleine Brolèse (adjoins d’Arthez de Béarn).

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La rue Bergoué a été rénovée

  1. Jean-Michel Cabanes dit :

    “Les goûts et les couleurs ne se discutent pas”. Certes.

    Pour ma part et comme beaucoup des centaines de marcheurs du chemin de Saint-Jacques notamment, j’aurais imaginé une entrée de notre village plus gaie et attirante que la tranchée noire et grise que présente la rue Bergoué, dorénavant “modernisée”. La modernité, précisément, et les codes basiques d’urbanisme de centre-ville visent à mettre du relief visuel dans ce genre d’infrastructure, par exemple par un choix harmonieux et discret de couleurs d’asphalte entre chaussée et trottoirs. Ce standard minimum est de fait appliqué ailleurs au sein même de la CCLO.

    De plus, les experts s’accordent pour reconnaître l’impact positif d’un tel relief visuel sur la conduite apaisée des véhicules. Au demeurant, en matière de sécurité routière, je regrette aussi l’absence de forts dispositifs de réduction et contrôle de vitesse. J’espère me tromper, mais ceux qui, dans la rue Bergoué pas encore modernisée, étaient déjà peu soucieux de la vitesse pourraient rapidement apprécier une chaussée encore plus roulante …

    Il est bien dommage que ces exigences fondamentales aient été absentes du périmètre initial du projet.

    Et puis surtout, il nous faudrait nous interroger, avec l’ensemble des parties prenantes, sur ces 6 ans de durée totale du projet dont 4 ans de chantier, pour 700 mètres de rue, si je comprends bien. D’autant plus que d’autres travaux similaires sont probables à moyen terme dans notre village.

  2. MA dit :

    Je trouve très étrange de parler pour des  » centaines de pèlerins » qui n’ont pas encore découvert l’entrée du village, la saison n’ayant pas débutée.
    Maintenant, pour rendre l’entrée du village plus attirante, à charge aux riverains de fleurir les bords de fenêtres, de nettoyer leur façade.
    Pour pratiquer cette route tous les jours, la circulation n’est pas plus difficile qu’avant voire même plus sécuritaire. Enfin les piétons peuvent marcher dans cette route en sécurité ! Les enfants peuvent se rendre à l’école à pieds!
    Une petite précision aussi quant à la couleur du revêtement, il suffit de descendre sur Artix pour s’apercevoir que c’est ce bitume qui a été choisi par la CCLO, certainement pour ses propriétés particulières répondant aux exigences de circulation, aux intempéries.
    Cordialement
    MA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.