Les retraités de la gendarmerie restent sereins et vigilants

Christian Barthe a été reconduit à la présidence de la section locale des retraités de la gendarmerie.

La Fédération Nationale des Retraités de la Gendarmerie section d’Orthez a tenu son assemblée générale samedi 7 mars à l’Espace socioculturel.

Le président Christian Barthe a fait respecter une minute de silence à la mémoire des gendarmes décédés et notamment de leur ami, René Labassa, figure arthézienne et délégué du secteur.
Un appel à volontaires pour occuper les fonctions de responsables de secteurs a été lancé. Le rapport moral et d’activité a fait état des très nombreuses manifestations patriotiques locales et départementales.
Le bilan financier exposé par le trésorier Émile Thomasié fait apparaître une situation saine, confirmée par la vérificatrice aux comptes Yvette Dantein.

> Insécurité et services publics

Ayant évoqué leurs craintes concernant l’évolution de leurs pensions, les anciens gendarmes ont exprimé leur inquiétude devant l’insécurité qui gangrène le pays, la disparition des services publics et les déserts médicaux qui s’étendent. « Nous resterons toujours vigilants, a affirmé le président, sur l’évolution de la Gendarmerie à laquelle nous restons très attachés ».

Le président Christian Barthe, reconduit à son poste, effectuera un cinquième mandat à la tête de l’association.

Des médailles d’honneur, or et argent, ont ensuite été remises aux membres du conseil d’administration méritants, Mmes Jeannine Laclau et Odette Gazard, et un trophée FNRG a été décerné au maire de la commune Philippe Garcia.

Au terme des travaux, une cérémonie avec dépôt de gerbe a eu lieu au monument aux morts, avant un vin d’honneur offert par la municipalité et un repas préparé par le traiteur local.

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.