Une infirmière priée de déménager !

À Arthez de Béarn aussi, il y a hélas des gens qui ne supportent la proximité d’une infirmière.

Agnès Hourcade, qui habite Place du Palais, a reçu un mot pas très gentil de ses voisins : « Nous savons que vous êtes infirmière, pour notre sécurité et celle de nos enfants, pourriez-vous aller vivre ailleurs le temps du confinement ? Merci, vos voisins. »

Outre le caractère honteux et inadmissible de ce genre de procédé, il faut espérer que ces mêmes voisins n’ont pas l’hypocrisie d’applaudir les soignants tous les soirs à 20 h !
Et ces mêmes personnes seront sans doute bien contentes d’avoir une infirmière à proximité lorsqu’elles en auront besoin…

Ce contenu a été publié dans Actualité, Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Une infirmière priée de déménager !

  1. Evelyne Larran dit :

    Je suis outré. Comment pouvons-nous oser mettre des mots comme ça…
    Je suis sûr que ces personnes là on était les premiers à dévaliser les magasins de papier WC et de pâtes.
    En cette période alors que l’on doit tous s’aider les uns et les autres.

  2. Dominique Lagrabe dit :

    Un petit tour chez les voisins, avec un masque bien sûr, pour leur expliquer la solidarité « gentiment bien sûr »

  3. Sarthou dit :

    C’est scandaleux pareille attitude, comment ces gens peuvent encore se regarder dans une glace, honte à eux. Je veux espérer que monsieur le maire pourra intervenir pour une petite leçon de civisme et de respect à l’égard de tous ces soignants qui se mettent en danger pour notre santé. Qu’ils restent chez eux et tout ira bien.

    • paul dit :

      Je n,ai pas l,habitude de polémiqué mais c,est la goutte qui fait débordé le vase
      C,est la que l,on peut ce rendre compte du monde dans lequel on vit . Dieu nous préserve d, une guerre avec ce genre de personne égoïste bête et méchant
      Quatre vingt ans en arrière les trains n,aurais pas fini de siffler malheureusement
      Aucun respect,c,est innommable .J,espère que le ou la paria sera démasqué et que eux déménagerons au vue de la honte qu,ils font a notre village

  4. BRIAUX dit :

    Qui a dit que cette situation exceptionnelle allait réveiller chez les humains un grand esprit de solidarité oublié depuis si longtemps?
    Je suis prêt à rencontrer l’auteur(e) de ce petit mot gribouillé sur une page de cahier d’écolier pour lui parler gentiment du métier des soignants(tes) qui aujourd’hui, non seulement continuent à prendre soin de la santé de tous et toutes, dans les conditions que nous connaissons, mais c’est surtout leur vie qu’ils exposent à la maladie.
    J’ose croire que la personne qui a écrit ces mots saura glisser dans la boîte aux lettre de cette infirmière un courrier d’excuses puisse qu’elle ne sait exprimer ses craintes en face.

  5. Corinne dit :

    Ce qui est drôle là dedans, c’est qu’il n’y a pas beaucoup d’habitants dans cet immeuble, donc, ces gentilles personnes vont être très vite retrouvées!!!
    Bande de laches!!!

  6. LARREGARAY dit :

    Ce n’est pas possible que dans nos paisibles campagnes , les voisins soient si stupides.
    Le virus est malheureusement là pour tous le monde vous les voisins mais aussi eux le personnel soignant et tous ceux qui travaillent. Alors un peu d’indulgence « chers voisins »
    et vous Mme HOURCADE vous avez tout notre respect. Ignorez ces gens là qui sont tout juste capable de mettre un mot . C’est une manière très mesquine qui plus est . « chers Voisins » pourquoi ça ne serait pas vous qui déménagiez le temps du confinement? Et oui cela peut être dans l’autre sens aussi . vous êtes vraiment des petites personnes ‘chers voisins ». Amitiés à Mme HOURCADE

  7. nicole Oliveira dit :

    Comme le dit le dicton : » les plus gênés s’en vont  »
    Honte à vous d’avoir écrit un mot comme cela , vous savez pas la chance d’avoir une infirmière comme voisine un jour peut être vous en aurez besoin !!!
    Si vous vous ennuyez pendant le confinement , révisez votre grammaire et lisez le dictionnaire !!!!!!
    Un grand merci à tous le personnel soignant

  8. Gérald dit :

    Décidément le virus de la connerie est en train de se propager plus vite que la lumière, et ces chers voisins ne font preuve d’aucune compassion et civisme. Comme disait Voltaire :
    Mon Dieu gardez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge. Est on revenu au temps des Cagots qui vivaient à l’écart du village? La prochaine étape ce sera quoi? La caissière le chauffeur routier, l’employé d’usine alimentaire ou autre? Ressaisissez vous les voisins anonymes, la vie actuelle ce n’est pas de se regarder le nombril et de jouer l’intimidation.
    Respect et soutien à cette infirmière qui ne fait que son travail!!!!

  9. MLR dit :

    j’espère que l’infirmière va porter plainte pour violences psychologiques et qu’ils seront punis comme il se doit
    bon sang pauvre femme
    la peur au ventre toute la journée et des voisins qui la traite comme une pestiférée !
    y a de quoi se suicider quand on voit la noirceur de certains
    c’est inacceptable

  10. Meffre Claude dit :

    Honte honte honte a vous pauvres gens !!a votre stupidité !vous démenagez vite pas de genss aussi méchants dans village de 1900 habitants ! Toute mes amitiés a madame Hourcade et merci merci !

  11. CASTAGNOS Maryse. dit :

    Un tonnerre d’applaudissements aux valeureux voisins d’Agnès. Honte à vous, grands courageux.Je souhaite beaucoup de courage à Agnès, tu es une fille bien,ne perds jamais ça de vue. Maryse CASTAGNOS.

  12. Christian Lignacq dit :

    C’est clair, tout le personnel soignant, quel qu’il soit, mérite de tout temps notre plus profond respect, et nous sommes encore très loin d’avoir fini de le constater chaque jour passé.
    J’ai sincèrement beaucoup de tristesse pour cette infirmière. Déjà, ses journées de travail doivent être actuellement bien plus tendues qu’à l’ordinaire, et on lui inflige une double peine supplémentaire avec ce manuscrit ridicule, nettement pas viril, blessant et insultant.
    Ensuite, cette mauvaise histoire est tellement énorme, que cela dépasse clairement ce qu’une personne, un être humain sensible, peut absorber. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication se révèlent être extrêmement pesantes et intrusives, parfois virales.
    « Lorsque le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt » dit le proverbe chinois, mais l’obscurantisme, par définition, n’avance pas à visage découvert, et je suis intiment persuadé que l’ensemble de la population soutient discrètement cette courageuse infirmière.
    C’est vous Agnès, notre phare dans la tempête, c’est l’ensemble du personnel soignant, ce sont tous ceux, pompiers, gendarmes, éboueurs, commerçants etc, qui sont en première ligne chaque jour pour nous permettre de vivre, en n’hésitant pas à mettre leur propre vie en danger.

  13. MEYER H dit :

    On croit rêver ! (ou plutôt faire un cauchemar) ! Je suppose que ces « braves gens » n’ont pas peur « d’attraper » la maladie lorsqu’ils sortent pour prendre l’air, acheter du pain ou des vivres en hypermarché … là où ils croisent des personnes moins bien protégées que leur voisine infirmière !

  14. ducassou dit :

    je suis indignée de la part de certaines personnes qui ne réalisent pas l’impact de leurs attitudes, ce seront sûrement les premiers à avoir besoin de leurs voisins (un jour) et à ce moment là ça ne les gênera pas que cette personne qui se dévoue pour les autres puisse leur venir en aide, c’est d’un ridicule le virus ne va pas traverser les murs par contre ils n’ont pas eu peur du covid en venant déposer cette lettre. Ça doit être aussi ce genre de personnes égoïstes qui dévalisent les magasins en ne pensant qu’à eux, remettez-vous en question les gens, vivez cette expérience comme une leçon que la nature que nous détruisons nous donne, soyez solidaires les uns des autres, encouragez, aidez et soutenez nos soignants qui risquent chaque jour leur santé pour que nous puissions retrouver une vie meilleurs par la suite, heureusement qu’il y a des personnes comme eux. Sur ce ma colère ne désemplira pas tant qu’on sera entouré de personnes ridicules qui n’ont que ça à faire, emmerder les autres, rendez-vous utile aller ramasser des légumes chez les agriculteurs ça vous ouvrira l’esprit……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.