« Une société qui vit dans un état d’urgence pérenne ne peut être une société libre »

Il faut aussi parfois savoir entendre les voix dissidentes comme celle du philosophe italien Giorgio Agamben :

L’OBS N° 2897 du 14 au 20 mai 2020.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.