Mesplède – La secrétaire de mairie prend sa retraite

Régis Cassaroumé et les élus ont honoré Marianne Dubois à l’orée de sa nouvelle vie.

La secrétaire de mairie, Marianne Dubois, a pris sa retraite le 1er juin : une réception en l’honneur de son départ s’est déroulée vendredi 10 juillet en présence du désormais président de la CCLO Patrice Laurent, de la conseillère départementale Fabienne Costdoat-Diu et du maire Régis Cassaroumé.

Après diverses mairies du département (Accous, Bielle, St Pé sur Nivelle, Casteide-Candau…), Marianne Dubois a officié à la mairie de Mesplède durant 20 ans. Ses compétences, son intégrité, son dévouement, sa disponibilité et serviabilité ont été rappelés par les intervenants.

« En dépit des apparences, la vie professionnelle des secrétaires de mairies n’est pas un long fleuve tranquille, a-t-elle tenu à préciser. Certains nous appellent les «mécanos de la République». Dans la pratique, les compétences requises dépassent largement les fonctions «du secrétaire» et ne se limitent pas à l’accueil téléphonique ou physique, à l’information du public. Aussi les élus le savent bien, nous devons avoir de solides connaissances( droit public, état civil, finances, urbanisme, marché public, etc…) et pour être compétents nous devons suivre une formation soutenue en continu pour répondre au mieux à la fonction, nous devons aussi être polyvalents, et savoir s’adapter à tous ces changements que la profession exige et nous devons être là, à la hauteur, pour aider les élus dans la réalisation de leurs projets communaux. Heureusement que nous avons un véritable réseau qui nous permet de rompre l’isolement des secrétaires de mairie en milieu rural.

J’ai exercé cette profession pendant 30 ans avec passion et j’espère que les élus et les administrés pour lesquels j’ai travaillé on su apprécier ma droiture professionnelle, mon dévouement pour le service public et le public lui-même.

J’ai réellement eu à cœur de servir les habitants des différentes communes où j’ai travaillé , ils savaient que je pouvais les aider à démêler les rouages des formalités administratives à respecter pour leur dossier. Ces différents contacts, qui m’étaient si chers, m’ont permis de créer de vrais liens d’amitiés, tissés au fil de ces années, ainsi que des gestes de sympathie réciproques.

J’ai eu beaucoup de chance d’avoir pu collaborer en parfaite intelligence, dirai-je, avec des élus ayant un profond respect de la personne, une grande honnêteté, intègres et d’une grande moralité. »

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.