Confinement : les commerçants s’adaptent (6)

Roselyne Fara-Bernadberoy s’efforce de continuer à faire vivre son magasin.

Après sa fermeture le lendemain de la Toussaint, le magasin « La Vie en fleurs » retrouve une autre vie : à l’instar d’autres commerçants, Roselyne Fara-Bernadberoy a décidé de s’adapter à ce nouveau confinement et de garder le contact avec ses clients.

Elle a donc mis en place, conformément à la loi, une vente de fleurs sur commande : « Chaque client, explique la fleuriste, peut me contacter pour passer la commande et prendre rendez-vous, soit pour venir chercher le bouquet devant le magasin soit pour être livré à domicile ».

Après les restaurants, les instituts de beauté, voici donc un nouvel exemple d’adaptation intelligente des commerçants arthéziens aux difficiles contraintes de cette période troublée.

Contact : La Vie en fleurs, 18 bis place du Palais ; téléphone 05 59 69 19 70.

Ce contenu a été publié dans Commerce, Économie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.