Arnos – Des abeilles au cœur du Béarn

Tiphanie Marteau espère pourvoir vivre bientôt de sa passion pour les abeilles.

Tiphanie Marteau, âgée de 21 ans, a choisi de vivre de sa passion, l’apiculture.

Ayant achevé ses études cette année, elle vient de créer le Rucher Pédousseau, du nom de la maison où son père habite et à qui elle elle a voulu rendre hommage « parce que c’est lui qui m’a transmis sa passion pour l’apiculture, précise-t-elle, et que c’est dans cette maison que j’ai extrait mon premier miel ».

Elle est installée depuis début décembre en tant que semi-professionnelle (elle travaille par ailleurs au Point Vert d’Arudy). « Passionnée depuis mon plus jeune âge par l’apiculture et par la préservation de la nature, explique Tiphanie, j’ai obtenu un Bac Aménagement paysager au lycée agricole de Montardon puis un Brevet de Technicien Supérieur Agricole en Gestion et protection de la nature au lycée Jean Errecart de Saint-Palais. »

La jeune fille, qui a effectué des stages dans les Parc Nationaux des Pyrénées et de la Réunion, a complété cette formation par un diplôme de CPREA Apiculture en apprentissage au CFPPA de Poitiers, lui permettant de démarrer sereinement son activité d’apicultrice.

Elle élève des abeilles Buckfast, une souche danoise hybride, produit d’un croisement d’abeilles mellifères (abeilles italiennes et mâles d’abeilles noires), dont les qualités répondent en grande partie à ce que recherchent les apiculteurs.

> Circuit court et biodiversité

Ayant 50 ruches en production, autour des communes d’Arnos et d’Arudy, elle souhaite aujourd’hui développer son cheptel pour devenir apicultrice professionnelle et œuvrer ainsi à la sauvegarde des abeilles dans le massif des Pyrénées. « Ce développement est obligatoire, souligne Tiphanie, si je souhaite vivre de ma passion. Mais comme ce type d’activité est peu financé par les aides agricoles, j’ai décidé de lancer une campagne de financement participatif sur la plate-forme MiiMOSA, spécialisée dans l’appui à l’installation des entreprises agricoles. » Ce financement lui permettra d’acquérir la cire pour les abeilles, des ruchettes et tout le matériel pour se lancer dans la production de reines.

Le travail de la jeune apicultrice s’inscrit dans un schéma de circuit court, dans le respect des abeilles et de la biodiversité du territoire. Outre la production du miel de fleurs de prairies, forêts, montagne et différents produits dérivés (nougat, pain d’épices…), elle souhaite donc « renforcer la présence d’abeilles pollinisatrices et garantir les magnifiques paysages fleuris du Béarn ».

Le projet de Tiphanie Marteau constitue assurément le début d’une belle histoire pour les abeilles et l’environnement.

> Financement participatif

Lien vers la plate-forme de financement participatif :

https://www.miimosa.com/fr/projects/des-abeilles-au-coeur-des-pyrenees-le-rucher-pedousseau

Objectif 2 950 €. Date de clôture : 19 janvier 2021.

Ce contenu a été publié dans Économie, Environnement, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Arnos – Des abeilles au cœur du Béarn

  1. Marteau dit :

    Merci Laurent pour ce bel article dédié au Rucher Pédousseau.

  2. Ping : Le rucher Pédousseau – Mairie d'Arnos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.