« La commune d’Arthez de Béarn est attractive »

Dans son rapport du 4 novembre 2020, comportant ses observations définitives sur le contrôle des comptes et de la gestion de la commune pour les exercices 2015 à 2019, la Chambre Régionale des Comptes Nouvelle-Aquitaine note que « la commune d’Arthez-de-Béarn est attractive ».

N.B. : Ce document a fait l’objet d’un débat lors du Conseil Municipal du mercredi 2 décembre (Cf. compte-rendu dans ce blog en date du 5/12/20 – https://arthezmonvillage.fr/wp-admin/post.php?post=15254&action=edit)

> Démographie

  • La 1er partie du rapport présente la commune, notamment d’un point de vue démographique et met en valeur sa croissance démographique : « L’attractivité d’Arthez-de-Béarn est révélée en premier lieu par un essor démographique supérieur en particulier à celui constaté sur le territoire intercommunal et soutenu par un solde migratoire élevé. Sa population est ainsi passée de 1399 habitants en 1968 à 1875 habitants en 2016. Au 1er janvier 2019, enfin, la population totale de la commune atteint 1955 habitants ».
  • Le rapport poursuit : « Cette croissance démographique a favorisé une répartition équilibrée de la population. La population active (tranche d’âge de 30 à 59 ans) reste prépondérante avec 42,1% en 2016, les jeunes représentant un tiers de la population communale et les 60 ans et plus, un quart, ce qui est légèrement inférieur aux moyennes constatées sur le territoire intercommunal et dans le département ».

> Habitat

  • « Cette évolution positive est par ailleurs confortée par un patrimoine local plutôt récent avec 58,5% des résidences principales construites après 1970 et de taille supérieure aux moyennes ». Il est noté cependant « la forte proportion de logements vacants (12,2% en 2016 contre 9,4% sur le périmètre intercommunal et 8,2% dans le département) » et « une relative inadéquation entre l’offre locale de logements et les besoins des nouveaux arrivants ».
  • La commune possède par ailleurs « une forte proportion de propriétaires (81% en 2016 contre 69% dans le périmètre communautaire et 61,1% pour le département) disposant d’un niveau d’étude en progression et d’un revenu médian supérieur aux moyennes », tout en constatant des « disparités de revenus au sein de la population communale ».

> Équipements et services

  • D’autre part, « la commune bénéficie d’un bon niveau d’équipements et d’un tissu associatif dense. Elle offre ainsi des équipements sportifs (city stade, espace omnisports, trois stades, piscine de plein air), culturels (salle de spectacles, bibliothèque, école de musique) et administratifs (mairie ouverte tous les jours, bureau de poste, gendarmerie, centre de secours, collège, écoles, maison des services au public) vers lesquels la population locale et les communes environnantes se tournent ».
  • Concernant la santé : « L’offre de santé publique (EHPAD) et privée est également importante et variée. Elle pourrait être renforcée avec le projet de réalisation dans la commune d’un nouvel EHPAD, avec une unité Alzheimer, une crèche et un service de soins à domicile, porté par la communauté de communes Lacq Orthez et le centre hospitalier d’Orthez ».

> Économie

  • Quant à l’économie, celle-ci « est majoritairement orientée vers le secteur du commerce et des services (48,1% des établissements actifs en 2015, dernières données disponibles). Avec le secteur agricole (16 % des établissements actifs), ils représentent à eux-seuls un important tissu de TPE-PME dont 69,8% d’entreprises individuelles ».
  • « L’emploi salarié se concentre, quant à lui, dans l’activité administration publique, enseignement, santé et action sociale (39,8% en 2015)…  L’activité industrielle pourvoit 28,4% des postes salariés à égalité avec l’activité commerciale et de services. »  Bien entendu, « les trois quarts des actifs travaillent à l’extérieur, dans le bassin de Lacq et l’agglomération de Pau ».
  • Et le rapport n’oublie pas le tourisme : « Les activités touristiques occupent enfin une place dans le fonctionnement de l’économie locale soutenue par une capacité d’accueil, des atouts patrimoniaux et naturels et un ensemble d’animations, en particulier son marché qui valorise les producteurs locaux ».

Conclusion de cette présentation : « L’ensemble de ces données favorables contribuent à expliquer un taux de chômage limité (8,3% en 2016) contre 12,6 % dans le périmètre communautaire, 12 % dans le département et 13,6 % à l’échelon national ».

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à « La commune d’Arthez de Béarn est attractive »

  1. Costedoat Joël dit :

    Un grand bravo aux anciennes équipes municipales. Faut espérer que cela continue….

  2. Diu Benjamin dit :

    L’attractivité, un résumé des pages 6, 7 et 8 d’un rapport qui en comporte une cinquantaine…

    Si l’attractivité est bien réelle, je m’interroge sur les motivations qui ont conduit la chambre régionale des comptes a émettre un tel rapport.
    La qualité de vie au sein d’une commune n’est malheureusement pas synonyme d’une bonne santé financière.

    Que chacun fasse son opinion en consultant ledit rapport : https://www.ccomptes.fr/fr/publications/commune-darthez-de-bearn-pyrenees-atlantiques

    • Laurent dit :

      C’est bien de constater, comme la Chambre régionale des comptes, que la « l’attractivité est bien réelle » pour notre commune qui possède une « qualité de vie ».
      Quant à déplorer que la santé financière ne soit pas bonne, c’est un lieu commun observable depuis des décennies (ne le découvrir qu’aujourd’hui révèle une grande méconnaissance des affaires communales) : la cause en est évidemment le manque de revenus, notamment en raison du fait que la commune n’a pas bénéficié en son temps de la manne du Basin de Lacq, pour de vulgaires antagonismes politiques.
      Les différentes municipalités ont donc toujours dû faire avec… ou plutôt sans ! Et elles ne l’ont pas si mal fait, puisqu’avec très peu de moyens, Arthez de Béarn « bénéficie d’un bon niveau d’équipements » que cite le rapport et qui profitent à toute la population.
      Quant aux autres pages du rapport, elles ne remettent pas en question cette attractivité dont tous les Arthéziens peuvent être fiers.
      Et comme précisé dans l’article, le rapport sur la situation financière qui suit cette présentation a été débattu en conseil municipal du 2 décembre où chacun a pu exprimer son opinion (voir compte rendu du 5 décembre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.