L’école Saint-Joseph perd un demi-poste

L’effectif de Saint-Joseph est convenable en maternelle, mais ce n’est pas suffisant pour sauver un demi-poste.

Si la suppression d’un poste est confirmée aujourd’hui par le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) à l’école publique communale, un demi-poste doit être également supprimé à l’école privée Saint-Joseph.

« Cela fait déjà deux ans que nous étions « en risque », explique la directrice Jocelyne Dumondin, car nous avons moins de 80 élèves. Nous n’en accueillons que 72 à ce jour. »
La Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique (DDEC) avait obtenu auprès du DASEN que l’école arthézienne ne ferme qu’un demi-poste il y a deux ans (passage de 4 postes à 3,5), mais cela n’aura pas suffi.

« Pourtant, nous avons de beaux effectifs en maternelle, regrette la directrice, avec 26 enfants entre Petite et Moyenne Section, mais pas assez sur les classes de primaire, sans compter 9 départs en 6e. »

> Problème démographique

Pour septembre 2021, l’école Saint-Joseph a déjà enregistré 8 nouvelles entrées en maternelle (4 en PS, 3 en TPS et 1 en GS) et 1 entrée en CE2… et des inscriptions arrivent toujours en mai-juin.

« Nous serons donc à la rentrée prochaine à 3 postes à temps complet et il nous faut à présent travailler sur l’organisation des classes. Mais, précise Jocelyne Dumondin avec optimisme, l’avantage pour nous est que nous avons déjà l’habitude du multi-niveaux. »

Il y a donc incontestablement un problème démographique avec une diminution générale d’enfants scolarisables en école, sur la commune et les environs : n’oublions pas qu’un demi-poste est menacé à Urdès, un à Argagnon, un à Artix…

Ce contenu a été publié dans École privée, Éducation, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.