« Le livre papier garantit mieux la liberté »

Patrick Weil est politologue, historien, directeur de recherche au CNRS, fondateur et président de l’ONG Bibliothèques sans frontières. Il se confronte avec pragmatisme et passion à des sujets qui se trouvent au cœur des débats les plus enflammés.

Patrick Weil était, mercredi 28 avril, l’invité d’Augustin Trapenard dans l’émission Boomerang sur France Inter. Et, pour sa carte blanche, il a écrit un texte sur le livre papier comme symbole de la liberté :

« Un dictateur peut couper Internet en 1 seconde, il ne peut pas confisquer, brûler tous les livres en 1 seconde : le livre papier garantit mieux la liberté.

Dans le monde d’hyper-technologie et d’hyper-connection dans lequel nous nous enfonçons, le livre papier et le papier journal sont devenus pour nous un espace de liberté.

Quand vous lisez votre journal papier, votre livre, aucun GAFA, aucun État ne peut repérer que vous vous êtes arrêté à la page 18 ou que vous avez sauté un chapitre.

Le papier, le livre papier, c’est la liberté. »

Et Augustin Trapenard conclut ainsi : « Livre et Libre sont des mots qui ne sont pas si éloignés ».

Boomerang – Mercredi 28 avril

Ce contenu a été publié dans Culture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.