Lutte contre le frelon asiatique Vespa velutina

Le printemps est la période où cet insecte invasif crée son nouveau nid.

> Il fait beaucoup parler de lui

Arrivé en France en 2004, le frelon asiatique fait beaucoup parler de lui depuis quelques années, principalement pour son impact sur les populations d’abeilles. Les dérangements qu’’il occasionne ne se limitent pourtant pas à cela : on le voit s’attaquer aux fruits (figues, prunes, pommes, raisins…) dans les jardins à partir de l’été, et des risques de piqûres particulièrement dangereuses existent aux abords des nids pour les particuliers et personnels des parcs et jardins.

Cet insecte invasif est aussi le prédateur de très nombreux autres petits insectes, et menace la biodiversité en consommant 11 kg d’insectes vivants par nid et par an.

Chaque année, les reines frelons sortent de leur hibernation avec les premiers beaux jours (février-mars) et créent leurs nids à partir de zéro. Les nids atteignent leur apogée à la fin de l’été (août-septembre). Ils sont alors peuplés de quelques milliers de frelons (2000 environ) et donnent naissance à un millier de futures reines, soit autant de nids potentiels l’année suivante.

> Comment le reconnaître ? 

D’apparence noir très sombre, seules ses pattes et le bout de son abdomen sont d’un jaune vif. Son cousin européen est très légèrement plus gros (3,5 cm contre 3,2 cm pour le frelon asiatique), et de couleur beaucoup plus jaune et marron. Autre particularité, le frelon asiatique est le seul à pouvoir effectuer un vol stationnaire.

Frelon asiatique (gauche) et frelon européen (droite)

Les nids sont de forme ronde ou ovale, d’aspect cartonné/papier mâché. Ils peuvent atteindre 1,5 m de diamètre. On les retrouve généralement à la cime des arbres, et quelquefois à hauteur d’homme, dans les haies, les abris de jardins, les granges, les tas de bois, etc.

Nid de frelon asiatique suspendu à un plafond.

Nid de frelon asiatique à la cime d’un arbre.

> Que faire ?

Le piégeage des reines frelons asiatiques en début d’année (février-avril), puis des ouvrières frelons en fin d’été (juillet-novembre), montre son efficacité, pour peu qu’il soit pratiqué par le plus grand nombre. Une reine éliminée en début d’année correspond à un futur nid éliminé.

Il est possible d’acheter des pièges dans le commerce, ou d’en réaliser soi-même très facilement à moindre coûts. Différents attractifs existent, le mélange de sirop de grenadine et de bière fonctionne plutôt bien. Ces attractifs n’attireront pas les abeilles s’ils contiennent un peu d’alcool. L’essentiel est de s’assurer du caractère sélectif des pièges et de ne pas les laisser sans surveillance toute l’année. Il est recommandé notamment de disposer de petits trous pour laisser repartir les petits insectes.

Les nids doivent faire l’objet d’une destruction par un professionnel. Les risques de piqûres sont trop grands pour le faire soi-même. Notons qu’une tenue d’apiculteur ne suffit pas à protéger des dards et projections de venin des frelons asiatiques. Les pompiers n’interviennent plus qu’en urgence dans les cas de danger immédiat pour la population (école, passants, etc.). Il convient donc de s’adresser à des professionnels spécialisés. Il en existe un certain nombre dans le département.

Les nids de frelons asiatiques sont occupés seulement une année, mais il est toujours pertinent de les faire retirer, même en fin d’année, car des reines peuvent s’y réfugier pour la saison suivante. Ne tardez pas à signaler les nids à la mairie lorsqu’ils sont sur le voie publique, et à vos concitoyens si ces derniers n’ont pas connaissance de leur présence.

En cas de doute, prévenez Paul Fert, apiculteur à Argagnon : 06 80 48 78 76.

Pour en savoir plus sur le frelon asiatique :

http://frelonasiatique.mnhn.fr/

Ce contenu a été publié dans Environnement, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.