Le Dr André Roumas a servi plus de 41 ans aux côtés des sapeurs pompiers arthéziens

André Roumas a évoqué sa riche carrière, avec autant d’humour que d’émotion.

Samedi 24 décembre, le centre d’incendie et de secours d’Arthez de Béarn a rendu hommage au médecin Lieutenant-Colonel André Roumas, atteint par la limite d’âge après 41 années et 9 mois de service au sein du corps des sapeurs pompiers.

Pour célébrer cet événement, une réception amicale a été organisée à l’espace socioculturel, en présence de pompiers anciens et actuels, de médecins, de parents et amis.

Né le 8 novembre 1952 à Navarrenx, André Roumas a rejoint les sapeurs pompiers volontaires le 1er février 1981.

Au fil de sa longue carrière, il a gravi tous les échelons des médailles d’honneur des sapeurs pompiers, pour chaque décennie de service : argent en 2000, vermeil en 2005, or en 2010 et grand or en 2020. Parallèlement, il a obtenu les grades de Capitaine en 1981, Commandant en 2013 et Lieutenant-Colonel en 2020.

Le lieutenant Pierre Castéra-Garly, chef du CIS d’Arthez de Béarn, a souligné la qualité de l’investissement d’André Roumas et sa compétence professionnelle.

> Hommage à Richard Montiel 

Quant au nouveau retraité, il a rendu hommage à tous les sapeurs arthéziens, avec une mention spéciale au Capitaine Richard Montiel, à l’origine de la création de la fameuse école des jeunes sapeurs-pompiers et qui a fait en sorte qu’il soit recruté par le Capitaine Léon Cazenave, 1er chef de corps d’Arthez.

« Avec mes confrères de l’époque, a-t-il poursuivi, Léon Costedoat, Raymond Lacoste, Pierre Lagahe et Christiane Prat-Caillol, nous avons beaucoup participé aux interventions pour les secours à personnes jusqu’au développement du SAMU et la création du SMUR (service mobile d’urgence et de réanimation), et j’en garde un excellent souvenir. »

Depuis sa retraite professionnelle en 2020, André Roumas s’est aussi beaucoup investi au service de santé du SDIS64 pour des astreintes départementales, a effectué des visites médicales dans tout le département et de son avis de médecin, « les pompiers d’Arthez sont en très bonne forme physique et les infrastructures, tout en étant modestes, sont fort bien entretenues ».

Pour son départ, l’amicale des SP d’Arthez lui a offert un beau fauteuil de bureau afin qu’il puisse « travailler » le plus confortablement possible.

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.