Jean-Louis Dupaut nous a quittés

Arthez -  8 mai (L. Toral)

Jean-Louis Dupaut, figure arthézienne, a été un des piliers de l’association des Anciens Combattants.

Hommage d’Abel Lapeyrigne, président de la section UNC d’Arthez de Béarn :

« Né en 1934 à Arthez de Béarn, quartier Arracq, Jean-Louis a été fidèle jusqu’au dernier jour à son secteur. Dans sa famille d’agriculteurs, il a vécu une jeunesse heureuse, entouré de ses parents et de ses trois sœurs.
À 20 ans, a sonné l’heure de l’appel du pays pour lequel il servira 2 ans sous les drapeaux en Algérie.
Au retour dans ses Pyrénées qu’il aimait tant contempler, aidant ses parents sur l’exploitation familiale, il a compris très vite que la propriété était trop exiguë pour faire vivre toute la famille. Il a été embauché sur le complexe de Lacq dans les années 1960. Ayant pratiqué le foot depuis sa tendre enfance, son plaisir, quand ses heures de travail le lui permettaient, était de participer avec l’équipe d’Arthez aux matchs du dimanche.
Le temps était venu pour lui de fonder une famille : il épouse Simone en 1969 et l’accueille dans sa maison familiale. Quelques temps plus tard, ils s’établissent dans leur nid douillet, tout fraîchement construit en face de la maison natale.
Un garçon, Philippe, voit le jour quelques mois plus tard, égayant leur foyer. Dans les années 1995, arrive l’heure de la retraite de salarié : il continue à cultiver ses terres jusqu’au relais pris par Philippe ces dernières années. Jean-Louis et Simone ont eu la joie de marier leur fils avec Sophie, union de laquelle naîtra Manon. Nous nous rappellerons toujours, rencontrant dans Orthez Manon avec Papy et Mamy, leurs yeux pleins de joie et d’amour, et leur sourire complice. Jean-Louis et ses sœurs avaient eu la douleur de perdre leurs parents trop tôt disparus.
Depuis 5 ans, Jean-Louis avait des soucis de santé passagers, mais il rebondissait toujours avec le sourire, jusqu’à son dernier soupir et la fin de sa souffrance, il y a quelques jours.
En cet instant douloureux pour tous ceux qui l’appréciaient, je veux témoigner du vide que Jean-Louis laisse parmi ses camarades des anciens combattants de l’UNC. Je m’incline devant la douleur de sa famille unie dans la peine et dans la prière.
Jean-Louis nous a tracé un chemin de droiture, d’honnêteté, de compassion, de dévouement et de discrétion.
Il a donné depuis 20 ans, en tant que secrétaire de notre section UNC, le meilleur de son temps libre.
Nous serons fidèles à son exemple de tolérance et de service envers ses contemporains.
Au revoir jean-Louis, merci encore, tu resteras présent dans nos cœurs. »

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Jean-Louis Dupaut nous a quittés

  1. DUPAUT Philippe dit :

    Bonjour,
    merci beaucoup Abel pour ce très émouvant hommage à papa.
    cela résume très bien sa vie.

    Philippe (fils de Jean Louis)

  2. Philippe DUPAUT dit :

    Tout à fait raccord avec le texte d’Abel, voici un texte écrit par papa 6 mois avant son décés, sans commentaires…

    « Mais les jours qu’il me reste à vivre sont comptés. Je vais tâcher de l’accepter comme un homme digne et raisonnable sans la moindre plainte et en essayant de le cacher pour épargner cette souffrance à tous ceux que j’aime ».

    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *