Basket – Le BCA prépare avec optimisme sa future saison

Camille Domblides et Damien Barus ont présenté, avec optimisme, la future saison du BCA.

Le Basket Club Arthézien a tenu, vendredi 14 juin, une réunion pour présenter les grandes lignes de la prochaine saison sportive, avant une assemblée générale prévue en septembre.

La présidente Camille Domblides a exprimé d’abord sa satisfaction suite aux magnifiques résultats de l’équipe senior féminine qui, au sein de la CTC Arthez-Castétis-Gouze, a décroché le titre de championne départementale et la montée en Régionale 3. Toujours entraînées par Damien Barus, elles seront pas moins de 26 joueuses la saison prochaine à constituer 2 équipes.

Le directeur sportif Damien Barus a évoqué ensuite les effectifs pour l’an prochain. À côté des seniors garçons, ce sont les jeunes qui intéressent le plus les dirigeants : l’école de basket sera animée par Maylis Moineau, Christophe Ariéta prenant du recul. Une équipe U11 de garçons va voir le jour et le recrutement se poursuit.

Chez les filles, les U11 qui ont atteint le 1/4 de finale honneur – une première pour le club – se compteront une vingtaine pour deux équipes. Les U13, qui constituaient un super groupe et ont échoué de peu pour les phases finales, se retrouveront 13 l’an prochain. Les U15 vont être un groupe tout neuf de 11 filles entraînées par Jean-Claude Pascutto. Quant aux U18, elles retrouveront une nouvelle dynamique mais le recrutement n’est pas bouclé à ce jour.

Enfin, Damien Barus a souligné l’importance de la formation : « Le club rembourse les frais de stage d’arbitre ou d’entraîneur afin d’encourager les jeunes à prendre des responsabilités, précise-t-il. »

> Problèmes dans la salle

Par ailleurs, des parents ont souhaité améliorer la cohésion au niveau de l’entente avec Castétis.

Et la réunion s’est conclue sur quelques remarques négatives concernant la salle : « Alors que cet équipement a été entièrement rénové il y a 4 ans, la toiture fuit et il faut éponger sans cesse en cas de pluie, car le sol glissant est dangereux. » Mais même par temps sec, le danger persiste parce que le revêtement doit être parfaitement propre pour ne pas provoquer de glissades. Les responsables du BCA s’efforcent donc de le nettoyer régulièrement mais souhaiteraient pouvoir utiliser la machine pour un résultat plus probant.

Ce contenu a été publié dans Loisirs, Sport, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.