2650 vaccinations en 4 semaines

Le centre de vaccination fonctionne à plein régime et la 2e injection a débuté cette semaine.

Le centre de vaccination contre la Covid, ouvert lundi 29 mars à l’Espace socioculturel d’Arthez de Béarn, aura permis l’injection de 2 650 doses de Pfizer en 4 semaines, soit 662 en moyenne par semaine.

Porté par le service du Lien social, rattaché au SSIAD (Service de soins infirmiers à domicile), il est géré par la coordinatrice médicale le Dr Fabienne Costedoat-Diu (présidente du SSIAD), les coordinatrices infirmières Julie Fardeau (directrice du SSIAD) et Corinne Pionneau et le coordinateur administratif Jean-Pierre Escouteloup (maire de la commune). « Le centre est matériellement et humainement armé pour effectuer 1000 doses par semaine, explique Fabienne Costedoat-Diu, et la 2e injection a débuté ce lundi 26 avril. »

Pendant les 4 premières semaines, l’accueil était uniquement téléphonique, assuré par des bénévoles dans un bureau de la mairie, avec 240 appels par jour environ : « Nous avons demandé aux élus des communes environnantes de diffuser l’information auprès de leurs administrés éligibles, y compris les CCAS d’Artix et de Mourenx avec lesquels un partenariat a été instauré, précise le maire. » Les médecins généralistes du territoire ont ainsi pu donner une priorité à leur patientèle âgée, impatiente de se faire vacciner et n’ayant pas pu trouver de rendez vous dans les grands centres.

> Réservations ouvertes à tous

Aujourd’hui, les réservations sont ouvertes à tous sur le site Doctolib : une secrétaire médicale en recherche d’emploi a été embauchée à mi-temps par le lien social pour assurer la mise en ligne des rendez-vous.

Le centre fonctionne grâce aux 4 médecins généralistes d’Arthez de Béarn, renforcés par 8 médecins retraités ou ayant une activité secondaire. Un pool de 28 infirmiers du territoire, libéraux, retraités ou salariés, spontanément volontaires, (4 infirmiers par 1/2 journée) pratiquent les injections, avec 4 aides soignantes du Lien social pour les surveillances post vaccination. « Je tiens à souligner aussi l’implication remarquable des nombreux bénévoles (3 personnes par 1/2 journée) qui assurent l’accueil, souligne Fabienne Costedoat-Diu. »

> Un protocole rigoureux

Le patient remplit un questionnaire médical avec l’agent d’accueil, puis le questionnaire est saisi informatiquement par une IDE ; si le patient possède un certificat d’éligibilité établi par son médecin traitant, il va se faire vacciner directement, dans le cas contraire il est vu par le médecin de permanence qui vérifie les contre indications éventuelles. Après injection, 10 mm de repos sont surveillées par l’aide soignante et la date du rappel est donnée avant le départ du patient.

Les doses sont récupérées 2 fois par semaine à la pharmacie de l’hôpital de Pau dans une glacière, placées dès leur arrivée dans la chambre froide du centre où elles sont conservées à une température de 3 à 6 degrés, surveillée et notée toutes les 3 heures.

Toutes les injections sont tracées et un tableau est transmis de façon hebdomadaire à l’ARS avec les incidents éventuels ; une conférence réunissant l’Ars, la préfecture et les coordinateurs des centres a lieu en visioconférence tous les 15 jours.
En outre, la CPAM vient régulièrement sur place pour une aide logistique et informatique.

 

Ce contenu a été publié dans Santé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 2650 vaccinations en 4 semaines

  1. Laurence dit :

    Bonjour, juste une petite clarification sur « Réservations ouvertes à tous – Aujourd’hui, les réservations sont ouvertes à tous sur le site Doctolib » : s’agit-il de tous ‘les publics éligibles’, ou bien réellement tout le monde… ?

    Par avance merci.

  2. Florence Escouteloup dit :

    Tout le monde peut accéder au site doctolib mais pour obtenir un rendez vous il faut répondre aux critères d’égibilité. Ceux ci sont dètaillès des qu’on accède au site .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.