Sauver le poumon vert du quartier Bergoué

L’espace vert du quartier Bergoué qui doit être acheté au Sivom et réaménagé par la mairie.

Le conseil municipal s’est réuni mercredi 28 juillet, au cœur de l’été, pour faire le point sur quelques sujets importants, la plupart adoptés à l’unanimité.

Parmi ceux-ci, le positionnement de la commune quant à l’acquisition de parcelles mises en vente par le Sivom d’Arthez-de-Béarn : il s’agit du terrain de 5,84 ha comprenant le lac de Bergoué. « Cet espace naturel, véritable poumon vert du quartier Bergoué, doit demeurer dans l’espace public afin d’éviter tout risque de nuisances, affirme le maire Jean-Pierre Escouteloup. » Jean-Luc Deleau, pour la minorité, exprime son accord : « Ce site doit demeurer en effet dans le patrimoine arthézien et il faut qu’on étudie un projet pour le valoriser. » Le maire confirme que la commune se porte donc candidate à l’achat de ces parcelles autour des 15 000 € et étudiera un projet de valorisation.

Dans le même esprit, une convention de portage sera signée avec l’établissement Public Foncier Local (EPFL) pour l’acquisition sur 8 ans d’un ensemble foncier de 30,41 ares, en face de la salle de sports : « C’est la continuation d’un projet de l’ancienne municipalité désirant étendre l’espace public sur ce terrain, précise le maire » (1 vote contre, F. Maysounave).

Toujours au sujet du foncier, la commune récupère en voirie communale, le délaissé du cimetière, déclassement de la D 946 avec aménagement de la sortie.

> Allègement de contribution

D’autre part, au niveau financier, le maire lit le rapport communal retraçant les actions entreprises pour répondre aux observations de la Chambre régionale des comptes N-A. Deux points sont à relever : la mise du camping en gérance, sous contrat de droit privé ou public, sera déterminée en 2022 (après la crise sanitaire) ; l’allégement de la contribution d’Arthez au Sivom a obtenu un accord de principe et sera rediscutée à l’automne.

La subvention habituelle de 2 000 € est attribuée au Basket Club Arthézien.

Un emploi d’adjoint technique à temps complet en renfort du 1er au 31 août pour accroissement saisonnier d’activité est voté.

Enfin, la commune adhère au dispositif du Centre de Gestion 64 de signalement des actes de violence, de discrimination, de harcèlement et d’agressions sexistes à l’encontre des agents publics territoriaux.

Ce contenu a été publié dans Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Sauver le poumon vert du quartier Bergoué

  1. Costedoat dit :

    Où est situé le lac de Bergoué ? Par quel chemin on y accède ? Il n’est pas nommé sur les plans que j’ai consulté.
    Il faudrait aussi réhabiliter le chemin rural des jardins, en prolongement du chemin de ronde nord, pour la circulation plus sécurisée des pèlerins rue Bergoué.

    • Laurent dit :

      Ce lac, qui n’a pas de nom officiel, avait été créé par M. Roubit, en bas d’un terrain qui a été acheté ensuite par M. Buil, avant que le Syndicat Intercommunal d’Arthez de Béarn n’en fasse l’acquisition. Il se situe au sud du quartier Bergoué, sous la cité anciennement (et improprement) appelée « cité des ingénieurs ». Le chemin d’accès en est actuellement impraticable.
      Quant au Chemin des Jardins, il mériterait en effet une réhabilitation : peut-être dans le cadre de la démarche FENICS ?
      Laurent Toral.

  2. hervé MORERE dit :

    ne serait-il pas possible de se retrouver entre bénévoles et joindre l’utile à l’agréable pour justement rendre praticable des chemins et réhabiliter des accès? Occasion de parler patrimoine , boire et casser la croûte en se rendant utiles pour le village .
    Pour discussion.

    • Joël Costedoat dit :

      Oui, bien possible, en liaison avec la municipalité (pour bien délimiter les propriétés privées et les voies communales). En liaison aussi avec le club de marche pour prioriser suivant l’utilité des chemins pour les randonnées ou promenades.

  3. Costedoat diu dit :

    Ces aspects sont développés dans les ateliers Fenics où la parole est donnée aux habitants. Un questionnaire a été distribué et une marche participative organisée .
    Il est dommage que la fréquentation des Artheziens ne soit pas plus importante car il parait plus facile d’exprimer ces idées très pertinentes directement en participant à une discussion collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.