Les écoles du Sivom, entre problèmes d’effectif et crise sanitaire

Les élus du Syndicat Intercommunal remercient les agents pour leur implication solidaire.

Le président du Sivom d’Arthez de Béarn affiche, en ce début d’année, une certaine inquiétude à propos des effectifs des écoles : « Sans doute faut-il que chacun prenne conscience de l’importance de scolariser les enfants sur leur commune de résidence afin d’éviter les risques de fermeture de classes, insiste Jean-Bernard Prat. Il y va de la survie de nos villages, à l’heure où l’on privilégie les circuits courts et la proximité. »

> Des agents impliqués et solidaires

Quant à la crise sanitaire, le président tient à préciser que, « si l’intercommunalité a pu composer en 2021 avec les contraintes et divers protocoles, la situation scolaire s’est dégradée fortement en ce début d’année, en raison de l’incapacité de l’Éducation Nationale à fournir suffisamment d’enseignants remplaçants ».

Le vice-président Alain Pédegert explique de son côté : « Nous avons cependant tenu à assurer l’accueil minimum autant que possible, ce qui n’était pas obligatoire, sans oublier qu’en périscolaire, les agents ont dû aussi assurer le remplacement de leurs collègues touchés par le Covid. »

Et le président conclut : « Cela a demandé au personnel du Sivom d’accepter de nombreux changements d’horaire et de lieu de travail. Les élus tiennent vraiment à souligner l’implication et la solidarité dont ont su faire preuve tous les agents.« 

Ce contenu a été publié dans École publique, Éducation, Solidarité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.