Débat animé autour des finances communales

Les travaux d’enfouissement de la nouvelle canalisation d’assainissement, sur la RD31, dureront jusqu’en février 2021.

Le maire Jean-Pierre Escouteloup a ouvert la séance du conseil municipal, mercredi 2 décembre, en accueillant une nouvelle élue de la minorité, Émilie Ducasse, en remplacement de Marie-Paulette Breleur qui a démissionné pour raisons personnelles. Il a fait ensuite adopter le règlement intérieur du conseil et la nomination de Jean-Luc Deleau comme référent communal au Syndicat du Bassin Versant des Luys.

Un débat animé s’est alors développé autour de la présentation du rapport d’observations de la Chambre régionale des comptes Nouvelle-Aquitaine, relatif à la gestion de la commune depuis 2015.

La majorité, par la voix de Fabienne Costedoat-Diu, a lu dans ce rapport que les finances communales étaient « en plus mauvaise santé que ne le laissait entendre le discours de campagne de la liste Garcia » : elle cite les expressions de « forte tension… capacité d’autofinancement négative depuis 2016… affaiblissement du fonds de roulement ». Joseph Lagarde renchérit en constatant que « la municipalité n’a aucune marge de manœuvre et pas de moyens suffisants pour entretenir des bâtiments et faire face aux urgences. »

> On sait où on va

Jean-Luc Deleau et Adeline Toral, pour la minorité, rétorquent que ce rapport n’a rien de dramatique et qu’il conclut sur « une gestion saine et sincère ». Certes, les difficultés structurelles sont réelles mais « l’endettement, dont les efforts pour le maîtriser sont signalés, a permis de mettre en place des équipements importants au service de la population et les marges de manœuvre vont se rétablir progressivement ».

Ces arguments sont entendus par la majorité puisque Corinne Mendiondo reconnaît « la richesse d’équipements de qualité qu’il faudra, cependant, optimiser. » Le maire conclut le débat en disant que la municipalité devra s’adapter et trouver de nouvelles ressources, « notamment avec une meilleure répartition des aides de la CCLO ». Au final, tout le monde est d’accord : « Désormais, on sait où on va ».

Seront à étudier à ce sujet, la réduction de la contribution communale au Sivom et une éventuelle nouvelle gestion du camping.

> Au fil des dossiers

  • Un emploi sera créé pour la future Maison France Services et l’agence postale communale à installer dans la mairie.
  • Jean-Luc Deleau, dans sa synthèse du rapport 2019 du Syndicat des 3 Cantons, souligne que l’eau distribuée, 100 % conforme, est de très bonne qualité et que la station d’épuration va bénéficier d’une rénovation (les travaux ont débuté sur la RD 31 avec le changement de canalisations).
  • Une convention de mise à disposition des installations communales sera signée avec les utilisateurs.
  • Une nouvelle voie communale, qui dessert l’espace naturel du Clamondé sera mise en forme et identifiée sous le nom de « chemin Manoubré ».
  • Enfin, un bon cadeau de 120 € sera attribué à chaque agent communal pour Noël.

Ci-dessous, quelques images des importants travaux d’assainissement réalisés par le Syndicat des 3 Cantons sur l’axe très fréquenté de la RD 31 : une limitation à 30 km/h, contrôlée par radar, devrait permettre de sécuriser ce chantier.

Ce contenu a été publié dans Politique, Vie communale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.